Histoire en photos de maquettes et dioramas

Histoire en photos de maquettes et dioramas

figurine de templier (Pegaso 200mm)

(1 clic sur une photo pour la voir en grand)



Figurine de Templier échelle 1/9 environ buste de Pégaso première opération au déballage vérification des pièces voir s’il ne manque rien et si les éléments sont en bon état.



Deuxième prévoir des supports adaptés aux manipulations pour les travaux de peinture et montage, le ponçage des petit défauts de surface dans le cas présent il s’agit surtout de défauts de moulage plus que de gravure.



Ensuite les pièces sont entreposées dans un plateau couvert (plastique ou papier de soie) la plupart de ces pièces sont déjà fixées sur leurs supports de manip. (en bois)



La première sous couche vient d’être passée a l’aérographe ce qui permet :
1er de vérifier une dernière fois le bon état des pièces et les rectifications apportées par ponçage
2e de donner à la peinture (essence ou à l’eau) une bien meilleure accroche sur le support, ici en résine donc préalablement dégraissé à l’acétone ! (attention local aéré ou à l’extérieur !) certains utilisent du liquide vaisselle il est vrai moins nocif !




Le visage de notre buste est entamé avec les Winsor & newton – burnt umber, burnt sienna, blanc titane, yellow ochre, payne’s gray.



Le pinceau brosse doit être souple mais pas trop la peinture à l’huile étant assez épaisse par nature ! les « soies de porc, martre et synthétique sont les mieux adaptés il existe même aujourd’hui des pinceaux (et brosses !) mélange de soie de porc et synthétique que je n’ai pas eu l’occasion d’essayer, il faut bien veiller aux petits recoins et interstices qui seraient parfaitement apparent une fois la figurine terminée cas typique les sourcils, la barbe.




Après quelques minutes ou quelques heures selon la couche de couleur, la nature de la pièce et l’effet recherché ont passe la brosse (sèche et propre) sur la peinture afin de l’ôter en la « tirant » du haut vers le bas.




Ici la moitié gauche du visage n’est pas encore faite tandis que sur la partie droite la peinture est déjà tirée !




en cas de besoin on essuiera la brosse sur un papier propre ou un vieux T-shirt !




ensuite on peut par exemple peindre les pièces en cuir de la figurine en utilisant les mêmes teintes mais en variant leurs proportions.




En attendant que l’huile sèche il est également possible de peindre les pièces métalliques de notre templier si ces parties ne sont pas en contact avec d’autres teintes en cours de séchage !




De même pour le visage.




Voici en gros-plan ce que donne le visage de notre templier en début de peinture.

Début de la pose du blanc.

une fois la peinture commencée j’ai du changer la croix de Saint André moulée sur la figurine pour une croix pattée… donc ponçage, re-peinture, et faire une nouvelle croix sans relief cette fois, avec les petits accidents de surface que cela entraine !



le visage de notre croisé en phase de finition peinture.





.





ci dessus trois vues du buste presque terminé





deux clichés de l'écu face et dos il faut faire un pochoir pour la croix templière


 la barbe du " croisé " en brossage à sec



puis reprise à la brosse seche pour " fondre " le blanc !



 
voici la figurine presque finie les différentes pièces sont collées


 
ne manque que quelques retouches éclats de peinture pendant les manip. de collage !


 
Voilà notre templier enfin terminé il va rejoindre la vitrine !


vue de dos de la figurine

.