droit d'images !

Tous les kits, dioramas et maquettes présentés ici sont à l’échelle 1/35ème (sauf mention contraire)
Au sujet des kits, dioramas, figurines et décors, etc.
je ne prétends pas ici affirmer la vérité absolue, le seule façon de faire une maquette, mais plus simplement, humblement, ce que je fais, comment je pratique, de quelle façon je choisi d'opérer avec ses hésitations, ses erreurs, avec ses tâtonnements et ses corrections ! et...
Mes solutions !
Enfin, comme beaucoup de maquettistes, les modèles présentés seuls ou sur dioramas ne sont que rarement finis, il reste souvent des détails de peinture, des pièces à recoller, etc.

samedi 25 juillet 2015

Leningrad Tigre I "frühe produktion"



Leningrad Tigre I "frühe produktion"

voici un projet de nouveau diorama avec comme élément de décor une chapelle Russe.



Première tentative de mise en situation avec un PZ III J et BORGWARD





le grand sapin !
une tige de balsa entaillé
affiner



mastiquer




étaler




tapoter




sécher



Implantation des branches




Après avoir percé le tronc avec une mini-mèche ou une aiguille



Les branches sont collées à la colle à bois



On peut peindre le tronc avant ou après montage au choix !
voici la plante qui sert pour imiter les branches de résineux (sapin, pin...) elle s'appelle :
Hylocomie brillante hyliocomium splendens
que l'on trouve en foret sous les pins (comme par hasard !) séchée à l'abri de la lumière elle se conserve très bien et peut éventuellement être ré-humidifiée au vaporisateur (c'est un végétal !!!) puis une fois collé et mis en forme on peut le peindre et le floquer, ou... Le couvrir de neige !



essais à blanc de disposition des éléments Pz III ausf J et BrgWard B IV de la FunkLenk Abt. envoyée sur le front nord (Leningrad)



Pose du clocheton sur son beffroi il ne faut surtout pas que cela soit droit pour respecter l'aspect visuel de se type de construction à la RUSSE !
Et puis le bois ça travail, se tend sèche, s’imprègne, sèche à nouveau, se déforme, etc.



Le kit en plastique Rémi est assez bien mais le beffroi totalement inutilisable a été refait en balsa comme d'habitude je pivote pour assurer le montage



ça donne ceci...




essais avec un TIGRE I de la 502 près de Leningrad entre août et octobre 1942




le TIGRE première version avec coffre de tourelle de Panzer III




le plus gros probleme avec les dioramas est d'éviter que les véhicules n'aient l'air de survoler le sol !!!
un engins militaire (surtout un char d'assaut) s'enfonce par son propre poids dans le sol





pour éviter que l'on ne voit le jour sous les chenilles du char il faut soit enfoncer le kit sur le sol encore frais du dio. ou... revenir avec le sol sur le bas du kit même dans le chenilles comme montré ci-dessous



ne jamais oublier d’insérer des végétaux dans le sol (la terre !) surtout en sous-bois !




végétaux que l'on incorpore dans le plâtre du dio. le sol en fait !



voici ce que cela donne ainsi le char est posé dans son diorama !



pas d'équivoque




vu en plan large avec sapins clocher



peinture de base un mélange de pots entamés HUMBROL H34 H107 et H33 sur lequel comme à mon habitude j'étale des pastels en poudre ici REMBRANDT sienne naturelle, sienne brûlée, terre d'ombre brûlée





je dépose avec mon incontournable pinceau brosse (pinceau large !) et j'étale avec un blusch




je recommence avec la terre d'ombre brûlée comme on le voit presque noire par rapport à la sienne brûlée




ensuite je vaporise un fixatif pastel



ce qui donne ceci



de l'ancien dio. du TIGRE je récupère lea verdure



et je prévois de la mousse de rennes pour compléter si besoin
si comme moi vous stockez vos végétaux ils vont sécher, ils deviennent cassant mais ne les jetez pas !
Il s'agit de lichen un végétal qui se rigidifie pour se protéger en cas d'absence d'humidité, pour qu'il reprenne sa forme d'origine il suffit de les faire tremper pour qu'ils se réhydratent attention toutefois ils sèchent très vite alors mettez les en place rapidement les opérations de réhydratation peuvent se faire à l'infini !




la trempe !



la pose !



le début des plantations




un des buissons en mousse de renne avant peinture...




et après



les sapins près à peindre !




les buissons sur le coté du clocher




vue d'ensemble



les plantations suite, ici j'ai planté un arbrisseau sous la chenille gauche pour faire comme si le char avait roulé dessus en l'écrasant à demi !



gros plan



ci après quelques clichés tout est monté à blanc (non collé)
de coté



le cul de la bête !






début de la figurine sur de diorama il n'y en aura qu'une !





une fig. WOLF WAW02 Russian infantry PTRD




acheter au 11ème Hussard à Paris il y a... quelques années !



la peinture HUMBROL H110 pour le manteau et H150 pour la sacoche contenant les cartouches


les sangles sont bien sûr de la même teinte que les sacoches le bas du manteau est salis



vue d'ensemble sur le diorama


plan large



vu sous un autre angle je pense sincèrement que cette magnifique figurine WOLF se suffit à elle même ! on comprend aisément que le tireur vient voir de près le TIGRE qu'il vient d'abattre de plusieurs coups de 14,5mm dans les chenilles



le maquettiste doit toujours recouper ses infos en effet les erreurs sont nombreuses, par exemple le premier bataillon de chars lourd à recevoir les premiers "TIGRE" est bien sûr le 502 mais à peu près dans le même temps il y eu également le 503 !


toujours dans le squadron signal publication n°27 TIGER in action page 20 une autre photo ultra connue, d'un "TIGRE" n° 123 indique le 503 alors que le même cliché (même éditeur revue PANZER COLORS III page 51) attribue ce même engin au s Pz Abt 502 ? va comprendre !



début de l'assombrissement du TIGRE




début de l'éclaircissement



pour les marquages on a le choix entre les decal. fournies (décalcomanies) les transferts à sec spécialité de messire VERLINDEN et les pochoirs (en général en laiton)

1er le decal facile à poser inconvénient l'épaisseur



le pochoir épaisseur parfaite inconvénient difficile à caler droit



le char apprêté



le pochoir STENCILIT tenu par de l'adhésif sur le flanc du kit



il faut positionner très précisément afin d'obtenir un marquage bien droit voici ce que cela donne, il reste à faire le blanc dans la croix et les chiffres



voila à peu près ce que cela va donner


j'ai bien peur d'avoir un peu forcé sur le vieillissement !




début des bariolures blanc mat H34 uniquement sur les parois verticales




Parfois sur les engins échelle 1 les parois horizontales ainsi que les marquages sont laissés intacts



reste à faire sur le TIGRE le mamouth du 502 eme sur le coffre arrière de tourelle


et enneiger le terrain




début de mise en peinture du dio. pour imiter la neige




vu du haut, le vent du nord-est à poussé la neige dans certaines directions




les dépôts de plâtre sur le dio. imitent l'épaisseur de la neige, en respectant l'angle de poussée du vent



la neige s'accumule sur certaines parties



alors que d'autres parties restent sans neige !



le TIGRE abandonné depuis quelques heures, peut être un jour, commence lui aussi à se couvrir de blanc



le pivot en bois d'un sapin à cassé je dois le remplacer par un pivot métallique !



la peinture HUMBROL H34




gros plan


Je trouve que le résultat sur certaines parties est peu probant je vais acheter de la neige en pot chez mon fournisseur et ami PASSION 132 pour refaire la neige avec un aspect plus... Réaliste !




à suivre