Histoire en photos de maquettes et dioramas

Histoire en photos de maquettes et dioramas

prises de vues de dioramas




La prise de vue de diorama

Pour un rendu correct il faut fond soit projeté soit un tirage papier, un diorama et...

...Un appareil photo !
Tous le rest n'est qu’accessoire pour faciliter la prise de vue.





















Premièrement il faut un fond, j'utilise un tirage papier format 50X75 cm collée ou piqué sur le mur en arrière plan, ce fond représentera un paysage (champs, foret, etc.) ou une ville (bâtiments, usines, etc.) en fonction bien sur, du dio sur lequel sera posé le véhicule à photographier.


















Ensuite il faut (mais cela n’est pas obligatoire) un support orientable pour ma part j’utilise un vieux support d’écran d’ordinateur, mais ont peut tout aussi bien se servir d’un plateau tournant de table ou un plateau orientable de téléviseur.


















Puis on place le diorama sur le support, il faut noter que pour les dios « important » il n’est pas possible d’utiliser le support écran (vue précédente) risque de déséquilibre, une « caisse » ou des piles de livres semble un montage plus stable.



















Il faut maintenant orienter correctement les lampes ou flashes afin qu’il n’y ait ni zones sombre ni zones surexposées sur le fond comme sur le dio.
Par exemple sur le cliché ci-dessus on voit nettement un reflet violant sur le cliché de fond



















Enfin ont peut espérer un résultat probant, après quelques tâtonnements et mises au points en fonction de l’échelle de ces propres dios (1/72, 1/35, etc.) mais dans tous les cas il est préférable de placer l'axe optique (c a d : le centre de la lentille frontale de l’objectif) afin que cet axe optique se trouve au niveau que devrait avoir un observateur de la taille d’une figurine sur le diorama pour restituer une perspective cohérente si vous avez des questions n’hésitez pas je suis là pour répondre !!!


.


Il est préférable de passer un voile de vernis mat (vernis acrylique en bombe ou humbrol à l’aéro.) sur la photo de fond afin de limiter les reflets de surface et les points chauds dues à l’éclairage (cas typique : flash)






.