Histoire en photos de maquettes et dioramas

Histoire en photos de maquettes et dioramas

exemple de diorama avec une maison en ruine

Le bâtiment en ruine, ici MINNIART, voit sa façade (le coté rue !) traité en peinture (voir la page "conception d'un diorama") l'intérieur lui, reçoit du blanc HUMBROL sur laquelle sont peintes les briques les plâtres muraux sont eux laissés en blanc pour coller le papier peint, ceci afin de… le décoller ( ?)

décoller oui mais... partiellement !




voici un angle intérieur de la maison le papier peint utilisé ici celui de VERLINDEN (célèbre marque de produits et accessoires pour maquettes et dioramas) des chutes restant d’un autre dio. bien antérieur à celui présenté sont collées à la colle à bois diluée à l’eau







un rouleau de papier d’époque faisant environs 500mm de large chaque lé doit faire 15mm 500/35=14,2 en usage courant on n’est pas contraint de respecter cette largeur et il est possible de couvrir tout un pan de mur avec un seul morceau de papier (couvrir toute la surface d’un coup !)





chaque morceau de papier (à l’échelle du lé donc !) est collé en place au pinceau avec de la colle à bois diluée




on laisse sécher quelques heures puis on décolle en soulevant légèrement une partie (un angle) puis on humidifie le papier peint avant de le tirer, afin qu’il se déchire mais pas trop, sur le cliché ci-dessous le papier est déjà décollé à gauche tandis qu’à droite il est en cours de séchage, cet effet de papier peint largement décollé allié au gravats, et plâtras, plancher effondré, câbles éléctriques arrachés, tout participe au réalisme de notre ruine et conséquemment à l’impact de notre diorama !





Le début d’assemblage du « parquet » sur les poutres du 1er étage, les poutres sont en balsa tandis que les lames de parquet sont en lamelles de stores en bois, un bon maquettiste pratique la « recup. à haute dose »




voici une vue d'ensemble de la ruine coté intérieur avec le papier collé au rez de chaussée et au 1er étage





ensuite on décolle partiellement le papier peint afin de donner cet aspect "ruiné" si le papier se déchire (légèrement) c'est encore mieux !





Puis on colle le plancher du 1er largement cassé (on peut même le bruler légèrement pour représenter un début d’incendie) en lui donnant en plus un angle tombant afin de confirmer l’aspect ruine !



à suivre...




Aucun commentaire: