Histoire en photos de maquettes et dioramas

Histoire en photos de maquettes et dioramas

Eléments de décors en vacuforme (thermoformé)



Les éléments de décors en vacuforme (thermoformé)

produit très pratique car :
il absorbe moins la peinture que le plâtre
il est moins cher que le plâtre
il permet d'avoir les deux faces du bâtiment gravées (intérieur extérieur)
les inconvénients...
la découpe des éléments est facile pour les fenêtres... il faut être ultra précis et méticuleux
la jointure entre les faces externe, interne sont parfois difficile pour le maquettiste débutant
dans certains cas il faut renforcer l'assemblage des éléments par des équerres ou une plaque collée sous le bâtiment afin de rigidifier le montage des pans de murs ! lors des manipulations de peinture.




à suivre...

les diverses marques pratiquent des différences dans le détail des bâtiments et éléments de décors...
exemple TM diorama vend de superbes façades de bâtiments et maisons mais les portes sont moulées dans la surface ce qui pose quelques problème pour faire une porte ouverte ! (ou une fenêtre !)
les fenêtres sont opaques il suffit de découper les parties vitrées (qui sont moulées en plastique blanc, donc... opaque !) pour les remplacer par du plastique transparent, simple, rapide, efficace, pour ce faire la coupe doit être franche et précise afin de préserver les encadrements et montants on utilisera préférentiellement une lame neuve.


TM Diorama ref 3502

la façade est complète !

ci-dessus une maison avec encorbellement, la façade est complète intérieur et extérieur et avec deux petits retours qui permettent premièrement de faire tenir le bâtiment sur son diorama ensuite d'éviter l'effet pervers de la façade seule (cas typique les maisons JMP sur socles des années 80/90 !) ça fait triste, pas fini ! une plaque gravée de la façade d'un bâtiment donc sans relief, sans épaisseur, sans les murs latéraux.



Mais revenons à nos vacus. la façade de ce modèle comprend également des moulures très originales et qui une fois peinte offre un exceptionnel fond de dio. !

les moulures sur la façade
on peut comparer à ce modèle de bâtiment MINIART (ci-dessous) nettement plus cher mais plus précis avec notamment les encadrements de portes et fenêtres rapportés, permettant donc de faire facilement au moment du collage des portes ou fenêtres ouvertes, mais sur les deux références que j'ai assemblées il y avait de gros problèmes de jointement entre les parties façades (coté rue) et intérieur (jours importants dans les encadrements des ouvertures (portes et fenêtres) presque 1mm par endroit qu'il m'a fallu colmater, tant bien que mal, à la carte plastique, mastic et colle...

modèle MINIART en plastique
fabrication très proche du vacu.
Les différences entre le vacuforme et le plastique injecté ?
Le vacu. (en abrégé !!!) est une feuille ou plaque de plastique déposée dans un moule qui, chauffé, lui donne sa forme définitive.
L'injecté est un plastique chauffé qui est "injecté" (c a d presque liquide et envoyé à haute vitesse dans un énorme moule en acier)
une fois refroidi les deux types de fabrication sont démoulés puis le maquettiste assemble les deux demi coques (un peu comme une huître ou tout autre mollusque bivalve !) afin d'obtenir un bâtiment dont la face extérieur et la face intérieur sont détaillées !!!


la marque s'affiche sur le pignon !

TM Diorama a même apposé sa marque sur le pignon de ce modèle  (fallait osé ! non ?)
les autres modèles de cette marque sont très beaux et très bien gravés / moulés, il existe de nombreuses façades différentes, parfois entières, parfois en ruines et également des modèles d'intérieurs (atelier, forge, maison avec cheminée) encuvement de FLAK des draisines (pour voies ferrées donc !) en version à tourelle de Panzer ou radio etc. et même une barricade !



une autre belle façade
de TM Diorama 1/35

encuvement FLAK par TM Diorama
sujet rare en vacu plus fréquent en plâtre, ici nous avons un modèle léger, pas cher et plus facile à peindre, mais cette amrque n'existe plus ! On en trouve encore en occasion avec un peu de chance.

toujours TM Diorama une barricade sujet très original
une barricade sujet très original et passe partout ! Berlin, Varsovie, Paris...
ci-dessous une autre marque de vacu. (thermoformé) REMI

une façade entière de marque REMI

une façade mais cette fois d'un immeuble avec porche, toujours avec des petits retours qui permettent de maintenir le kit sur le sol du dio. et "finissent" le modèle ! en lui donnant une certaine "épaisseur"
REMI 1/35 avait dans son catalogue des modèles tout aussi originaux que TM mais plus diversifiés outre les bâtiments classiques tels que façades de maison ou immeuble nous avions 1 chapelle orthodoxe (clocher Russe) sujet on ne peut plus exotique ! 1 immense maison de campagne Polonaise (ref. REMI 3519) que je n'avais pas achetée à l'époque parce que trop volumineuse pour un diorama raisonnable et que je regrette aujourd'hui, 1 moulin à eau, 1 moulin à vent (celui-ci j'en ai acheté trois !!!) 1 petit pont, 1 isba à demi-incendiée, 1 ruine de manufacture en briques, 1 chevet d'église, 1 portail d'église, 1 wagon plat, 1 bunker, 1  transfo-électrique, 1 fontaine, 2 modèles de rue pavée, draisines, voie ferrée, petite gare de campagne en brique...


une chapelle orthodoxe (Russe)

REMI nous propose ici une chapelle Russe (clocher ?) le bâtiment est complet cette fois (4 cotés, un toit) si l'on veut faire la porte ouverte il faudra la découper et coller une planchette de balsa ou de carte plastique pour lui donner un peu d'épaisseur ! mais cela reste facilement réalisable.
Une petite astuce ce kit tout en hauteur permet de montrer un bâtiment entier sans prendre une place considérable sur le dio. excellent !
Comme souvent cette marque est aujourd'hui disparue MAIS, en visitant régulièrement les sites de vente (Ebay... Le Bon coin...) on peut encore dégoter de bonne occasions !!!


une tranchée par REMI

pour ce qui est de ce modèle (photo ci-dessus) je regrette un peu mon achat en effet contrairement au kit TM diorama (voir ci-dessous) sur lequel j'ai seulement écarté les deux parois de la tranchée le kit REMI n'est constitué que de demi rondin qui sont à assembler et implanter le long d'une coupure que l'on fait sois même dans l'épaisseur du dio. afin de "fabriquer" sa tranchée, inversement sur le modèle TM la tranchée est déjà formée il suffit de coller le kit sur une plaque après avoir découpé l'emplacement du tobrouk et coupé le fond de la tranchée afin d'en écarter légèrement les bords en effet après avoir tester j'ai constaté qu'une figurine de soldat Allemand avec ses brelages passe difficilement dans ce boyau !



la tranchée REMI est donc à former sois-même  ce que j'aurais très bien pu réaliser avec des branchettes ramassées dans la nature, ou des baguettes de balsa ! pour autant que je me souvienne...
chronologiquement il existait dans les années 80 une marque de bâtiments en vacu de mauvaise facture (Allemande je croix !) puis sont apparus REMI avec des éléments de décors en thermo. de très bonne qualité (plastique plus épais, moins cassant !) puis très rapidement il y a eu DELTA (qui devint R2) et TM Diorama ce dernier offre des modèle plus... aboutis, des façades plus... ouvragées ! quoique moins diversifiés.

en plus des bâtiments entiers TM dio. avait fait des ruines de maison et de constructions diverses mais toujours très spéciales tel qu'une banque, un hotel, etc. et même une (petite) série de maison en ruine mais traitées pour être utilisé par l’intérieur afin de montrer un engin (char, stug, ou simplement un groupe de soldats) réfugié camouflé dans les restes d'une maison ruinée (à l'intérieur, dans une pièce de cette maison !) ce qui est une excellente idée ! idée qui est reprise aujourd'hui par des marque tel que MINIART mais en plastique moulé cette fois.
le procédé de fabrication est différent, le résultat quasi identique même si le prix n'est pas le même non plus !



ruine de maison
avec crépi et moulures



après un dégraissage des plaques plast. à l'acétone (attention produit délicat !!!) découpage des pièces puis ponçage sur une feuille de papier de verre bien à plat et un assemblage suivi de masticage / ponçage (parfois laborieux !) mais indispensable car c'est ici que ce joue le rendu final du modèle, on laisse bien sécher puis on applique une petit traînée de colle à maquette sur le joint et on remastique si nécessaire re-ponçage, séchage et on passe 1 sous couche (parfois 2 ou 3) pour moi toujours la blanc l’inévitable HUMBROL H34
lire également à ce sujet l'article de l’indispensable Gilles Peiffer dans le STEELMASTER n° 8 page 20 "L'arsenal de la dernière chance" un PANTHER II Sperber sur un grand dio. avec deux kits REMI 1/35 dans le même n° page 17  le génial Olivier Saint Lot dans son article "Le Saint-Chamond" nous montre lui un autre bâtiment REMI cette fois au 1/72



le moulin à vent REMI
une pièce exceptionnelle ! j'en ai 3 !!!

le moulin à vent de REMI est un kit assez remarquable par son originalité (à tel point que j'en ai acheter 3 !) il ajoute une note pittoresque à un diorama sur lequel on placera un engin exceptionnel également et suffisamment gros pour contrebalancer l'effet visuel du moulin !!! et aussi qu'il ne vol pas la vedette au véhicule, principal sujet de notre diorama ! ce moulin est lui aussi une pièce extrêmement rare sur un dio.
et encore une fois le kit tout en hauteur permet de placer un bâtiment entier sur son dio. sans prendre une place démesurée !!! excellent.
Dans le même ordre d'idée de bâtiment tout en hauteur nous avons :
Chez REMI le transformateur électrique, la chapelle Russe, le moulin à vent.


1ere couche de Winsor et Newton sur sous couche blanc H34

ci-dessus le moulin REMI 1/35 la toiture et les ailes sont traités en teinte bois à l'huile Winsor et Newton (sienne brûlée et noir) le corps lui sera en ton ocre (puisqu'en torchis)



après avoir posé une couche de teinte brique à l'huile on repasse un jus très dilué de blanc mat qui va resté dans les creux formant ainsi le joint ciment entre les brique du mur !



cela doit ressembler à ça !


et on pose la couleur définitive en dry brush ou brossage à sec en Français !
.

Aucun commentaire: